39-45(suite)

# 28/10/2007 à 17:50 professeur ou le 1111ème visiteur

Hormis les allées et venues d'une jeep,d'un command-car ou d'un Dodge,la circulation routière était quasi inexistante:la rue était notre terrain de jeux.Par contre,lorsque les Américains organisaient leurs rencontres de base-ball sur le stade municipal, le quartier était envahi par les camions déversant les militaires alliés venus assister au match.Nous en profitions pour les interpeler au passage:<<Hello,Johnny!give me chocolate>>, ou, pour les plus grands,des cigarettes.Quelques fois,à la volée, les jeunes permissionnaires nous lançaient un bonbon,un chewing-gum et rarement du chocolat.Au milieu de ces mouvements de foule,des copains plus âgés pénétraient dans le campement américain en quête d'un morceau de pain blanc.C'était l'époque des restrictions et les tickets de rationnement alimentaire ne suffisaient pas à l'approvisionnement des familles.Il fallait voir la débordante file d'attente qui se formait durant des heures,depuis la rue du Dr Roux jusqu'au fond de la cour de la régie quand un unique étalage s'installait pour proposer ses maigres victuailles aux premiers arrivés.Nous mangions plus souvent des topinambours que des pommes de terre.A+
uis la rue du Dr Roux

# 31/10/2007 à 10:01 Juliette

Sil y a 1111 visiteurs il pourrait au moins y avoir 1000 messages. Alors qu'est-ce qu'on attend. Le 25 novembre à Perpignan il y aura l'inauguration du mur des disparus. Malheureusement ce jour là je suis prise ailleurs à un repas PN. amicalement.

Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×